14-12-10

Marcel Vervloesem: 'Libre'

 

Devant la plaque commémorative pour les résistants à Bruxelles
Marcel Vervloesem qui nous a révélé l'affaire Zandvoort, un réseau des enfants et mêmes des bébés torturés et violés, est libre après été enfermé pendant 2 ans dans les conditions les plus inhumaines.
Mais il est 'libre' sur condition qu'il ne contacte pas la presse; qu'il ne travaille pas avec des associations qui luttent contre les abus sexuels des enfants; qu'il ne prend pas contact avec nous, ses meilleurs amis qui le visitait pendant 2 ans au prison; qu'il ne contacte pas l'acteur flamande Mr. Jo Reymen qui le soutenait mais qui n'est pas membre du Werkgroep Morkhoven.
C'est vraiment scandaleux, certainement dans le cas d'un homme qui est devenu lourdement malade (coeur, reines, diabète, cancer).
Tout ce qu'on veut, est étoufffer l'affaire Zandvoort avec ses 90.000 victimes.

 

Commentaren

Marcel Vervloesem a dénoncé les viols de bébés en 1998, avec photos à l'appuis, mais les juges ont dit que le dossier était "vide". Il a fallu attendre 2010 que la police américaine découvre les photos de 50 bébés abusés dans une crèche hollandaise, vendues par le même circuit, pour que la presse européenne reconnaisse l'existence de ce marché.

Gepost door: Jacqueline de Croÿ | 15-12-10

Reageren op dit commentaar

De commentaren zijn gesloten.